A propos de la catastrophe de Gênes

Le drame a des causes probablement multiples que l’enquête établira (dont nombre d’entre elles sont à coup sûr italo-italiennes). Il n’en reste pas moins que ce type de catastrophe risque malheureusement de se reproduire ailleurs, parce que depuis six ans maintenant l’investissement public net est négatif en Europe.

Cela signifie qu’on investit moins dans des infrastructures neuves ou pour l’entretien des infrastructures existantes que ce qu’imposerait leur usure et que donc ces infrastructures se dégradent.

Merci encore à Wolfgang Schaüble et à tous ceux qui ont accepté et suivi la politique imbécile imposée à l’Europe depuis dix ans.

Via @Guillaume Duval

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.