Dettinger et les actionnaires (par Denis Robert)

✪ Christophe Dettinger est maintenu en détention alors qu’il aurait pu être simplement placé sous contrôle judiciaire jusqu’à son procès.

✪ Le tribunal n’a voulu prendre en compte aucun argument de la défense et a joué la dureté en suivant à la lettre les réquisitions du parquet qui a – à son aise – caricaturé le prévenu, en ne prenant pas en compte ses regrets, ni le contexte général.

✪ En faisant “du boxeur” un exemple et une victime, le tribunal ne joue pas l’apaisement. Cette décision intervient le jour où la porte parole de LREM demande la mise en examen pour incitation à la violence de Juan Branco (pour son texte Crépuscule) et de députés de la France Insoumise. Et au lendemain d’un discours anti-casseur se voulant dur et intransigeant d’un Premier Ministre qui est apparu plus largué que jamais.

✪ Ces événements interviennent également le jour où on apprend qu’en France plus de 9 millions de personnes (record battu) vivent sous le seuil de pauvreté (1026 € pour une personne seule et 1800 € pour un couple avec 2 enfants)… Neuf millions…

✪ En même temps, le même jour, on lit que 57 milliards de dividendes ont été versés en 2018 aux actionnaires de sociétés du CAC 40, soit 12,8% de plus qu’en 2017 et 62% de plus qu’en 2009… Cinquante sept milliards…

✪ Comment peut-on continuer, sans broncher, à accepter ces inégalités “de dingue” ? En posant cette question, vais je moi aussi subir les affres d’un député LREM mal luné?

✪ Si ce gouvernement voulait mettre le feu au pays, il ne s’y prendrait pas autrement…

Denis Robert, 10 janvier 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.