France, état des lieux et jour de l’an

Imaginons un pays étranger où il se passerait les choses suivantes, comment le qualifierait t-on ?

✫ État d’urgence dans le droit commun

✫ Lois pour contrôler la population (loi renseignement)

✫ Lois pour criminaliser journalistes et lanceurs d’alertes (loi secret des affaires)

✫ Enfants emprisonnés

✫ Intervention militaire sans mandat de l’ONU (Syrie)

✫ Augmentation du budget de l’armée et EN MÊME TEMPS baisse de celui des hôpitaux et de l’école

✫ 37 milliards d’euros supplémentaires injectés dans l’arsenal nucléaire

✫ Répression violente de toute contestation (ZAD, manifs, évacuation des Universités, grévistes, gilets jaunes)

✫ Affaire Benalla

✫ Augmentation, prime exceptionnelle et achat d’un arsenal démentiel pour les forces de l’ordre

✫ Aucune réaction face aux agissements de groupuscules qui bloquent les migrants aux frontières

✫ On n’évoque même pas ici l’aspect néo-libéral de casse systématique du modèle social, des cadeaux toujours plus indécents aux “premiers de cordées” et des ponctions toujours plus mesquines sur les plus pauvres (5 euros d’APL ici, 6 centimes le litre là).

D’un côté il y a les mots, le “projet” : Start-up nation & Make our Planet Great Again.

De l’autre il y a la réalité : un pouvoir qui ne représente presque plus personne.
Qui accélère le développement de la misère et le cataclysme écologique tout en buvant du champagne.
Qui ne tient plus la rue que par un déchaînement de violence inadmissible.

Et bonne année grand-mère.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.