Les pieds dans le plat

Petite réaction au sujet de l’actualité concernant l’affaire Tariq Ramadan. Débat ouvert dans les commentaires.

C’est cette Une de Libé, s’offusquant de la non-réaction des “rangs musulmans”, qui me fait réagir. Parce qu’elle place cette affaire sordide sur le plan de la religion.

Je vais mettre les pieds en terrain difficile, mais ce chantage fait aux musulmans est inadmissible. Parce qu’il est l’illustration parfaite du “deux poids deux mesures” si souvent évoqué.

D’abord, il s’agit ici d’accusations pour des faits de harcèlement sexuel et de viol, qui ont tout à voir avec la situation de domination d’un homme sur certaines femmes, et rien à voir avec la religion.
Tous les autres exemples du moment prouvent que ces crimes ont lieu partout, quelles que soient les nationalités, les classes sociales ou les croyances.

Il y a donc seulement deux options :
● Soit on en reste au strict plan juridique : présomption d’innocence, procès, condamnation si les faits sont avérés. Et ce, pour le seul coupable. Sans appeler personne à se désolidariser des actes commis par quelqu’un d’autre.

● Soit on demande à chaque communauté religieuse à se désolidariser quand l’un de ses membres commet un crime. Les catholiques pour tous les prêtres pédophiles, les juifs pour Polanski, Allen ou Weinstein, les musulmans pour Ramadan, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.