Menaces judiciaires contre Ruffin et Nicolle

Menaces judiciaires contre l’opposition sous toutes ses formes

Chacun dans leur lutte respective, François Ruffin et Maxime Nicolle incarnent la révolte qui gronde en France depuis l’élection d’Emmanuel Macron.

Tous deux sont depuis les dernières heures sous le coup de menaces judiciaires complètement délirantes.

François Ruffin, même s’il aucune démarche officielle n’a été lancée, est averti par la presse. Pour le “recel” d’un portrait de Macron décroché de la mairie du Ve arrondissement et placé de manière ironique au premier rang lors de la diffusion de son film sur les Gilets jaunes, “J’veux du soleil”, le député risquerait pas moins de 5 ans ferme.

Maxime Nicolle, lui, est convoqué pour être mis en garde à vue, dans une manœuvre que son avocat, Juan Branco, qualifie clairement de politique.

C’est toujours la même histoire avec ce gouvernement. Plutôt que de chercher des réponses politiques à la crise majeure en cours, c’est toujours plus de répression, de judiciarisation de la société et de violence symbolique.